Crête

Envie de faire bronzette ? Allez en Crête / Want to get a tan? Go to Crete

Scroll down for the English version

C’est en voyant la pluie tomber sur mes fenêtres que mon regard se perdit dans l’immense ciel gris mancunien, et que les souvenirs des plages crétoises me revinrent en mémoire.

Parce que les souvenirs sont des moments précieux souvent partagés en famille, racontés aux amis au coin du feu ou immortalisés par les photos que j’ai eu envie aujourd’hui de vous les conter.

Mettez le chauffage à fond dans votre maison, attrapez une glace et suivez moi sur les sentiers des plus belles plages crétoises.

La plage d’Elafonissi

Située à l’extrême Sud Ouest de l’île, la plage d’Elafonissi est un paradis pour petits et grands. Imaginez vous marchant dans des eaux peu profondes et entouré des montagnes et vous aurez le décor d’Elafonissi. Cette plage est accessible en voiture et possède un parking assez ombragé. Il est possible de marcher jusqu’à la petite île en ayant juste de l’eau jusqu’au genou. La plage immense (pratiquement vide au mois de mai) est souvent bondée en été. Les locaux recommandent de marcher un peu et d’aller sur la plage voisine qui est soit disant aussi belle qu’Elafonissi mais moins peuplé.

La presqu’île de balos

Au Nord Ouest de l’île, Balos est uniquement accessible en bateau ou après une longue marche à travers la montagne. Nous avions choisi l’option bateau avec la visite de l’île de Gramvoussa et la presqu’île de Balos. Et nous ne fûmes pas déçu, hormis la ribambelle de retraités français qui trouvaient que la Crête ce n’est pas la France l’excursion fut magique. Nous en avons pris plein les yeux. Après un départ du Port de Kissamos, nous sommes allés sur l’île de Gramvoussa sur laquelle il est possible de grimper jusqu’à l’ancien château et d’avoir une vue panoramique sur la côte Crétoise. Le bateau nous a ensuite emmené jusqu’à Balos. La lacune aux eaux peu profonde et au sable rose est séparé de la mer d’un bleu turquoise par une langue de terre le tout enfermé par les montagnes.

DSC_0079
Elafonissi et sa petite île

La plage de Stavros

La plage de Stavros est située sur la presqu’île d’Akrotiri, proche de Chania, est surtout connue pour avoir été le lieu de tournage du film Zorba le Grec. Cette plage beaucoup plus petite, située au pied de la montagne, a une pente plus rapide que les autres plages ce qui la rend moins adapté pour les enfants. Il y a de nombreux bars et restaurants autour de la plage tous ayant un rapport avec Zorba et qui proposent des jus d’oranges/citrons frais.

Adorant lire et n’ayant pas vu le film je me suis donc acheté le livre en anglais dans une librairie à Chania. Zorba le Grec fut écrit en 1946 par Níkos Kazantzákis qui est un auteur crétois et dont la tombe est visible sur les remparts de la ville d’Héraklion. Vous pourrez lire dessus la phrase « Je n’espère rien, je ne crains rien, je suis libre. » issue de son essai l’Ascèse. Ce livre est un grand classique de la littérature crétoise et vous fera voyager dans le temps et dans le monde. A lire avant ou après  partir en Crête à vous de voir.

La plage de Preveli aussi appelée Palm Beach 

La plage de Preveli dans le Sud de l’île, dans la région du Rethymnon, porte le joli nom de Palm Beach (plage des palmiers) à cause des nombreux palmiers plantés en bordures de la rivière qui descendent de la montagne. La plage n’est pas très grande mais il est possible de se baigner le long de la rivière. La plage est accessible en voiture mais il vous faudra marcher environ 10 min du parking à la plage et la route pour accéder au parking est très accidentée. Il est aussi envisageable de venir en bateau depuis Plakias ou Agia Galini. Ou pour les plus courageux, comme nous après une marche de 4h au départ du petit village de Drimiskos. La plage située au milieu de la montagne vous donnera une sensation d’isolement.

DSC_0163
lagune de Balos

 La red beach de Matala

La ville de Matala, située au Sud de l’île, dans la région d’Héraklion, est la dernière ville de la route. L’isolement de cette ville, la chaleur suffocante et son manque de charme ne donne pas au voyageur l’envie de rester plus longtemps qu’un après-midi. Le centre du village est bondé de petits magasins et de restaurants hippies.

La red beach est seulement accessible aux explorateurs après une ascension et une descente d’environ 30 min. Prévoir des chaussures de marche et de l’eau.

Un petit bar est présent sur cette plage et propose quelques cocktails. Le côté droit du bar est plutôt réservé aux nudistes. Nous avons trouvé la mer trop agitée pour pouvoir se baigner sans danger.

J’espère vous avoir fait rêver l’espace d’un instant. Pour plus de photos allez sur ma page facebook.

Et vous, dites moi quelle plage du monde vous a le plus ému ? 

 

DSC_0194
Stavros

 While I was watching the rain dripping down on my window, my look was gazing into the immense Mancunien grey sky, memories of the Cretan beaches came flooding back.

Because the memories are precious times, time shared with my family, narrated to my friends by the fireside or immortalised by photographs I want to share with you today.

Turn on the heating in your house, have an ice cream and follow me on my Cretan journey to the most beautiful beaches I have ever seen.

Elafonissi beach

Situated on the extreme South West of the Island, Elafonissi beach is a paradise for little ones and grown-ups alike. Imagine yourself walking in shallow waters surrounded by mountains and you will have the setting of Elafonissi. This beach is accessible by car with shaded parking. It is possible to walk to the small island in front of Elafonissi beach through knee-high water. The huge beach (nearly empty in May) is often crowded during the summer. The natives advice was to walk a little bit further and go to the neighbour beach, which is supposedly as nice as Elafonissi but less busy.

Balos peninsula

On the North West of the Island, Balos is only accessible by boat or after several hours hiking in the mountains. We chose to visit it by boat with in the same time a stop to Gramvoussa Island. And we were not disappointed, except the flock of retired French people who found that Crete was not as France, the excursion was magic. The beauty of the place amazed us. After leaving Kissamos port, we went to Gramvoussa Island where it is possible to climb upto the old castle and have a panoramic view of the Cretan coast. Then the boat took us to Balos. The lagoon with its shallow waters and pink sand is separated to the turquoise sea by a strip of land the whole closed by the mountains. 

DSC_0413
Palm Beach

 

Stavros beach

Stavros beach located on Akrotiri peninsula, next to Chania, is very famous thanks to the film “Zorba the Greek”. This smaller beach, at the foot of the mountains, is steeper descent than the others beaches and less suitable for the children. The bars and restaurants around the beach have a link with “Zorba the Greek” and offer some fresh orange or lemon juices.

As I adore reading and not having seen the film, I bought the book in English in Chania. Zorba the Greek was written in 1946 by Níkos Kazantzákis, who is a Cretan author and whose grave is visible on the rampart of Heraklion. You can read on the headstone: “I hope for nothing. I fear nothing. I am free” from his essay the Ascese. Zorba the Greek is a classic and will bring you back to the ancient Crete. To be read before or after visiting Crete.

Preveli beach or Palm beach 

Preveli beach situated in the South of the Island, in the Rethymnon area, has the pretty name of Palm beach due to the multitude of palm trees growing along the river which comes from the mountains. The beach is accessible by car but you will need to walk for around 10 min from the parking area to the beach and the road ending to the beach is dangerous. It is also possible to come by boat from Plakias or Agia Galini, or for the braver ones, like us, you can arrive on the beach after a 4 hours walk from the village of Drimiskos. The beach at the end of a small gorge will give you a feeling of remoteness.

DSC_0353
Red Beach Matala

The Red beach at Matala

Matala town, in the south part of the island, in the Heraklion area, is the last town on the road. The isolation of this town, the suffocating heat and the lack of charm do not help the visitors to stay more than one afternoon. The center of Matala is packed with small shops and hippie restaurants. The red beach is only accessible to the explorer after an ascent and descent of around 30 min. Take walking shoes with you and some water. You will be able to buy some cocktail, at the beach bar. The right side of the beach is for nudists and we found the sea too rough to swim.

I hope you have dreamt for a moment. For more pictures go to my facebook page teabeestrips.

Which beach in the world did you enjoy the most?

 

Advertisements

2 thoughts on “Envie de faire bronzette ? Allez en Crête / Want to get a tan? Go to Crete”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s